Tous les articles par Stéphanie Bontemps

Le recyclage de papiers et de petit matériel scolaire

Cette année, le recyclage des papiers initié par Mme MARC, professeur documentaliste, et Mme DUBIEF, professeur de SVT, a été repris par la classe de 6ème B.

Chaque semaine, des groupes de 3-4 élèves sont passés le lundi, sur le temps de midi, dans toutes les salles de classe, pour récupérer les papiers déposés dans nos célèbres cartons, que tout le monde nous envie,  fabriqués avec la collaboration de M. BEURRIER, professeur d’arts plastiques, et dont les  logos sont inspirés des noms d’émissions TV que regardent les jeunes de 12 à 25 ans.

Cette année, aucun prestataire n’a accepté de venir chercher les papiers au collège, ils ont donc été portés directement aux points recyclages de la communauté d’agglomération du pays de Montbéliard.

En plus des papiers, des boites de récupération pour le petit matériel scolaire ont été déposées dans les salles. Les objets sont récoltés pour être recyclés au profit de la recherche sur les neurofibromatoses. Plusieurs fois dans l’année, les élèves de 6ème B ont également collectés dans des cartons plus grands tous les stylos, marqueurs, blancs correcteurs, feutres,… laissés hors d’usage par tous les élèves et personnels de l’établissement, pour pouvoir ensuite les envoyer à l’association.

Quelques photos de la dernière collecte de papiers et de matériel d’écriture pour cette année scolaire :

 

Réalisation d’un massif de fleurs structuré en volume

Afin d’attirer les insectes pollinisateurs au printemps, la conception d’un parterre de fleurs a été pensée dès l’automne par les élèves.

Nous disposions d’un lot de 84 bulbes, composé d’un mélange de tulipes, jacinthes et narcisses de tailles variables. A partir de cette contrainte de départ, les jeunes ont réfléchi, avec M. BEURRIER, leur professeur d’arts plastiques, à l’agencement des différents végétaux de manière à créer un massif harmonieux et visuellement intéressant.

L’observation faite que le nombre de bulbes correspondait exactement au nombre de cases d’un échiquier, il a été décidé que le massif aurait une forme générale carrée, avec une disposition en 8 lignes de 8 bulbes chacune. Les élèves ont également voulu jouer sur la hauteur estimée des différents végétaux (qui était notée sur l’emballage) pour dessiner une vague en 3 dimensions.

Les bulbes ont ensuite été mis en terre en novembre, en suivant la disposition décidée sur le plan de départ. Ils ont été protégés du froid par l’ajout de feuilles de fougères déposées par dessus.

Au mois de mars, les différents bulbes ont poussé et fleuri, créant un joli massif en volume de fleurs roses et blanches. Nous n’avons malheureusement pas pu le prendre en photo car l’établissement a du fermer pour raison sanitaire à ce moment là. Mais nous allons laisser les bulbes au même endroit l’année prochaine pour pouvoir en faire des clichés au moment de la floraison.

 

Le compostage

Une partie des végétaux arrachés aux abords du  jardin et de la mare du collège sont placés dans le composteur.

Les feuilles, herbes, brindilles,… sont mélangées pour être décomposées.

Le compost obtenu sera utilisé pour enrichir en minéraux la terre du jardin de manière totalement écologique.

 

Plantation de choux

De façon à attirer les piérides, et dans l’objectif de pouvoir observer le développement de ce papillon sous ses différentes formes (oeufs, larve ou chenille, nymphe ou chrysalide et adulte), des choux ont été plantés par les élèves dans le jardin du collège.

Construction d’un hôtel à insectes

Tout au long des séances de l’atelier biodiversité ayant eu lieu depuis l’automne, les élèves ont débuté la construction d’un hôtel à insectes.

Le projet a commencé par des recherches sur les éléments et matériaux de construction utilisables, ainsi que sur la forme souhaitée.

Chaque groupe d’élève a présenté son idée de projet, et la forme hexagonale a été retenue pour les différentes possibilités d’emboitements infinis qu’elle offre, mais aussi parce que c’est une forme très fréquente dans la nature, comme les alvéoles de cire que construisent les abeilles, les ommatidies qui composent les yeux à facettes des insectes, les toiles d’araignées, les fentes de dessiccation dans l’argile, le système cristallin hexagonal des minéraux, ou encore les flocons de neige.

Pour les matériaux, le choix s’est porté sur une construction en bois de palettes recyclées.

Après découpage et assemblage, les premières loges hexagonales qui constitueront l’hôtel à insectes voient le jour en cette fin d’année.

Le travail sera poursuivi l’année prochaine.

 

Intervention d’un apiculteur au collège

L’équipe de restauration a mis en place une intervention autour du miel devant l’entrée de la cantine ce mardi 22 juin sur le temps de midi.

M. Eric LACHMANN, apiculteur dans le Bas-Rhin est venu avec une ruche sous verre pour expliquer aux élèves le fonctionnement d’une colonie d’abeilles, comment ces insectes fabriquent du miel, ainsi que l’importance des pollinisateurs dans l’écosystème et pour l’alimentation humaine. Il a également présenté et fait déguster les différents types de miels qu’il récolte.

Les élèves ont été nombreux autour de cette animation et ont pu poser des questions auxquelles le professionnel a répondu volontiers et avec pédagogie.

Les premiers aménagements de la mare

Les élèves de l’atelier ont stabilisé le bassin avec des pierres, puis ils ont planté des végétaux aquatiques sur les bords et dans l’eau de la mare (iris, jonc, linaigrette,…). On espère qu’ils se développeront, et attireront des insectes mais aussi d’autres animaux qui pourront s’y cacher.

Deux poissons rouge ont également été ajoutés après avoir été acclimatés à la température et à la qualité de l’eau de leur nouveau lieu de vie.

 

Carnet rose chez les phasmes

Les 3 phasmes élevés au collège depuis novembre dernier ont pondu leurs premiers œufs au mois de février. Les élèves ont alors préparé une boite d’incubation et de naissance.

Presque 4 mois plus tard, un premier bébé est enfin né, il mesure 1 cm environ. Les œufs étant tous issus de parthénogenèse, ils ne donneront naissance qu’à d’autres femelles.

Nous allons maintenant suivre le développement des jeunes phasmes et notamment leurs mues successives jusqu’à l’âge adulte.

Les poissons et la mare

Les deux poissons sont sortis d’hibernation et viennent régulièrement se nourrir et se réchauffer près de la surface pour notre plus grand plaisir.

Ils mesurent une vingtaine de centimètres et peuplent la mare du collège depuis près de 8 ans.

L’atelier biodiversité a pour projet d’aménager et de végétaliser les abords de la mare pour en faire un écosystème plus accueillant pour de nombreuses espèces.

Semis d’hysope officinale

L’hysope est une plante ornementale, médicinale et mellifère très intéressante. Ses fleurs très aromatiques et le nectar qu’elles renferment attirent beaucoup les abeilles  et autres insectes pollinisateurs. Elle est également un répulsif des fourmis, limaces et escargots et son infusion se pulvérise contre les maladies dues aux bactéries.

Mme LABOISSIERE, chef d’établissement, nous ayant apporté des graines d’hysope issues de l’agriculture biologique, les élèves ont effectué les semis  fin mars dans un pot placé sous abris pour éviter les gelées encore fréquentes.

Les premières pousses sont déjà visibles une dizaine de jours plus tard. Elles seront repiquées en godets lorsque les plantules atteindront 4 à 5 cm.

Mise à jour du 22 juin 2020 :

Pour la dernière séance d’atelier de l’année scolaire, les plantules d’hysope officinale qui ont poussé, et mesurent entre 5 et 10 cm de hauteur, ont été repiquées en godets par les élèves.